Calvaire

 



Les informations que nous possédons sur le calvaire sont assez vagues. On estime l’année de construction à 1767 sur un terrain cédé en don par le Seigneur Gaspard Massue, qui devait avoir 17 ans à l’époque. Certains attribuent la conception à Michel Brisset, mais il n’y a rien de confirmé à ce sujet. Un indice nous permet d’avancer qu’il existait en 1774, puisque les livres de comptes de la Fabrique en font mention. Cette oeuvre était en fait un édicule au-dessus d’une croix. Ce n’est qu’en 1790 que la Fabrique achète les sculptures d’un Christ et de deux larrons. En 1828, ce même Calvaire est renversé par des vents violents et reconstruit, aussitôt en 1829, sous la direction d’Ubaldin Richard et de nombreux paroissiens bénévoles. La reconstruction se fait au coût de 3250 livres.

En 1850, une histoire nébuleuse est rattachée au Calvaire. En effet, on bâtit un nouveau Calvaire qui ne coûte pas plus que 800 livres, alors que les réparations précédentes en avaient coûtées plus de 3000. On associe vaguement sa réalisation à Louis-Thomas Berlinguet, tout comme les plans de l’édicule à Victor Bourgeau.

Un autre point est confus, le 23 septembre 1860, le curé Désaultels donne le Calvaire à la Fabrique. Cependant, il n’existe aucun acte notarié de l’achat du Calvaire par le curé Désaultels, ce qui implique l’achat par un autre curé, à une époque antérieure. Le Calvaire fut classé monument historique en 1962 par la Commission des monuments historiques.

CITOYENS     ACTIVITÉS     INVESTISSEURS     PORTRAIT  
Offres d'emploi Plan du site URGENCE Pour nous joindre Administrer English version
Copyright - Tous droits réservés 2011