Chapelle Sainte-Anne





L’actuelle chapelle Sainte-Anne fut érigée en 1863, sur la base d’une contribution volontaire et du don d’un terrain par le Seigneur Lussier en 1826, sous la direction de Victor Bourgeau architecte. En plus du bénévolat et de la collecte volontaire, on tenta de minimiser le plus possible les coûts de construction, en se servant des matériaux réutilisables de l’ancienne chapelle. La chapelle Ste-Anne abrita le tableau miraculeux de la bonne Sainte-Anne pour lequel il y eut plusieurs processions.

La bénédiction officielle eut lieu le 28 avril 1868 par Monseigneur Ignace Bourget.  Entre 1899 et 1903, il y eut 15 pèlerinages à la dite Chapelle, les pèlerins venant de Contrecoeur, l’Assomption et de plusieurs autres paroisses de l’île de Montréal.

À l’époque, chaque pèlerinage attirait en moyenne de 300 à 400 personnes. On signale même deux guérisons le 12 juillet 1900. Toutefois, c’est le rendez-vous annuel du 26 juillet qui attire le plus de monde.

À la fin du XVIIIe siècle, le curé Duburon doit abolir la fête de Ste-Anne puisque les fêtards, venant de partout dans la région sèment le trouble dans les festivités. Ce n’est qu’en 1842 que le curé Primeau réinstaure la fête. En 1966, on abolissait le congé lié à la fête de Sainte-Anne, auquel les Varennnois avaient eu droit depuis les débuts de la paroisse. Enfin, le 16 décembre 1981, la chapelle Sainte-Anne est reconnue monument historique, par le gouvernement provincial.

Le culte à Sainte-Anne remonte à l’an 1737, année à laquelle la première grande messe fut chantée pour Ste-Anne, en espérant calmer les averses qui s’abattaient sur Varennes.  Les grandes messes furent répétées en 1742, 1744 et 1747. L’année 1747 fut très achalandée pour Ste-Anne, puisqu’on l’implora quatre fois en autant de grandes messes.

CITOYENS     ACTIVITÉS     INVESTISSEURS     PORTRAIT  
Offres d'emploi Plan du site URGENCE Pour nous joindre Administrer English version
Copyright - Tous droits réservés 2011