« Préservons l’eau pour la vie » une campagne d’économie d’eau potable gagnante!

La Régie intermunicipale de l’eau potable Varennes Sainte-Julie Saint-Amable poursuit sa campagne « Préservons l’eau pour la vie » pour une 2e année consécutive. Cette campagne a pour but de sensibiliser les citoyens sur l’importance de réduire la consommation d’eau potable à l’extérieur durant la saison estivale.

Divers gestes posés au quotidien nous amènent à devoir utiliser l’eau, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais parfois un simple changement à nos habitudes de vie peut faire la différence. C’est ce que la RIEP veut faire réaliser aux citoyens. « Il va de soi qu’en y mettant tous du nôtre, nous arriverons à économiser l’eau et ainsi préserver cette ressource naturelle », a déclaré le maire de Saint-Amable M. François Gamache.

En 2006, la production d’eau potable au Québec était de 35 % plus élevée que la moyenne canadienne. Le gouvernement du Québec mise donc sur sa nouvelle stratégie québécoise d’économie d’eau potable afin d’assurer la qualité et la pérennité de cette ressource naturelle. Or, d’ici 2017, le principal objectif du gouvernement est de réduire d’au moins 20 % la production moyenne d’eau par personne pour l’ensemble du Québec.

Dès aujourd’hui, et ce, jusqu’au 1er octobre, les citoyens des Villes de Varennes, Sainte-Julie et Saint-Amable sont donc appelés à être plus soucieux de l’usage de l’eau. « Nous avons la ferme intention d’améliorer les statistiques de notre consommation d’eau potable et nous voulons aussi faire prendre conscience à la population de l’importance de cette campagne de sensibilisation », a ajouté M. François Gamache.

Pour y arriver, nous initions un projet pilote dans nos municipalités. Des trousses contenant divers objets seront distribuées, à certains citoyens, afin d’obtenir l’appréciation des usagers sur l’utilisation des accessoires pour réduire la consommation d’eau dans la cuisine et la salle de bain. Une famille moyenne peut réussir à réduire sa consommation de 15 % avec les différents dispositifs proposés.

L’usage de l’eau à la maison

La RIEP trouve également important de rappeler aux citoyens d’utiliser l’eau de manière responsable à la maison. « Le coût de production en eau potable au Québec représente une dépense qui progresse plus rapidement que le coût de la vie actuellement. C’est une réalité à laquelle nous faisons tous face » a déclaré M. Martin Damphousse, maire de Varennes.

Que ce soit à l’intérieur, comme le fait de fermer le robinet lorsqu’on se brosse les dents ou à l’extérieur en installant un bac récupérateur d’eau de pluie sous les gouttières pour récolter l’eau qui servira plus tard à arroser les plantes du jardin. « Chaque petit geste posé au quotidien peut faire une différence et cela commence à la maison », mentionne M. Damphousse.

Réglementation en vigueur

L’arrosage des pelouses est autorisé entre 20 h et 22 h (entre 22 h et minuit pour l’arrosage avec système automatique) selon l’horaire suivant :

-Propriétés dont le numéro est pair, autorisé les lundis et jeudis

-Propriétés dont le numéro est impair, autorisé les mardis et vendredis

-interdit les mercredis, samedis et dimanches

L’arrosage des jardins, potagers, fleurs et arbustes est autorisé en tout temps s’il est effectué au moyen d’un boyau muni d’un dispositif d’arrêt qui doit être activé lorsque le boyau d’arrosage est inutilisé.

« Ce règlement a été mis en place afin de rationaliser et de réduire l’utilisation de l’eau potable en provenance de l’usine de traitement de l’eau potable. Il est essentiel que chaque citoyen respecte ces règlements, surtout durant la période de grande consommation pour le remplissage des piscines et la plantation des fleurs, au mois de mai » précise Mme Suzanne Roy, mairesse de Ste-Julie.

Il faut aussi rappeler que l’arrosage, à partir d’un système automatique intégré de conduites souterraines, est exclusivement autorisé aux jours prescrits en fonction du numéro civique mentionné précédemment entre 22 h et minuit et ne peut en aucun temps être combiné à la période d’arrosage non automatique.

Quant au lavage des entrées d’autos, trottoirs ou allées, ils sont strictement interdits sauf lorsque des travaux majeurs d’aménagement paysager sont en cours de réalisation.

Date affiché: 
26 Avr 2012
CITOYENS     ACTIVITÉS     INVESTISSEURS     PORTRAIT  
Offres d'emploi Plan du site URGENCE Pour nous joindre Administrer
Copyright - Tous droits réservés 2011