À Varennes, Sainte-Julie et Saint-Amable : réduire notre consommation d'eau potable, une nécessité!

La Régie intermunicipale de l’eau potable (RIEP) Varennes, Sainte-Julie, Saint-Amable réactive sa campagne annuelle de sensibilisation pour une meilleure utilisation de l’eau potable durant la saison estivale. « Comme chaque année, le but de notre campagne est de conscientiser les citoyens à une gestion écologique de cette précieuse ressource naturelle », précise la mairesse Suzanne Roy, présidente de la RIEP. « Nous offrons maintenant des programmes d’aide financière pour encourager la population à utiliser des équipements plus performants à la maison ».

« Notre message du printemps vise principalement les propriétaires de piscines qui refont le plein de leur bassin d’eau en avril et en mai. Depuis déjà quelques années, la réglementation permet que le remplissage des piscines puisse s’effectuer durant les week-ends de mai, soit le samedi pour les adresses paires et le dimanche pour les adresses impaires. Aussi, le long congé de la Journée nationale des Patriotes est une fin de semaine privilégiée par plusieurs amateurs d’horticulture qui ont besoin de l’eau pour arroser leurs nouvelles plantations. L’eau étant une ressource qui n’est pas inépuisable, nous croyons que chacun voudra participer à l’effort collectif de réduire sa consommation à l’extérieur », précise Mme Roy.

Comme la période estivale constitue le moment où l’eau potable est consommée en plus grande quantité, nous tenons à répéter notre message auprès de la population. La RIEP mise sur la collaboration des citoyens qui ont reçu par la poste un carton autocollant précisant les heures où l’utilisation de l’eau potable est permise pour l’arrosage et le remplissage des piscines.  Les citoyens sont invités à le mettre en évidence et le consulter régulièrement.

 Des efforts qui portent fruit

 « Nous incitons les citoyens depuis plusieurs années à demeurer vigilants et à faire attention à leur consommation d’eau potable. Nous sommes extrêmement heureux de constater que nos efforts ont porté fruit puisque la consommation d’eau potable durant l’été se maintient au fil des années malgré que la population ait augmenté de 2000 à 2012 de 11 % » mentionne le maire de Varennes et 1er vice-président de la RIEP, M. Martin Damphousse.

« En effet, depuis la mise en branle de la première campagne en 2000, la consommation d’eau maximale journalière s’est stabilisée. De plus, par comparaison aux mois propices à la consommation, depuis 2000, nous n’avons pas dépassé la journée maximale atteinte en 1999 », soutient M. Damphousse. 

La variation des consommations maximales pour les mois d’été les plus sollicités entre 2008 et 2012 inclusivement démontre bien que la journée maximale ne dépasse pas celle atteinte en 1999. Les pointes sont associées principalement aux mois de mai et juillet.

« Néanmoins, nous insistons pour que l’utilisation de l’eau soit réduite lors de longs congés comme la Journée nationale des patriotes et par temps chaud qui peut se prolonger durant quelques jours », insiste Martin Damphousse qui tient à rappeler que même si les résultats sont très encourageants, il faut poursuivre plus que jamais nos actions dans ce sens afin d’assurer la pérennité de cette ressource loin d’être inépuisable ».

Des moyens pour y arriver

La Régie d’eau potable a comme mandat de travailler à d’autres moyens pour réduire la consommation en période estivale. Quand on ouvre un robinet à la maison, celui de la cuisine, de la salle de bain ou du garage, une multitude de petits gestes peuvent être posés pour réduire notre consommation d’eau.

Depuis quelques années, la campagne de sensibilisation a ajouté d’autres volets pour inciter tous les membres de la famille à réduire leur consommation. « De concert avec les trois villes partenaires, la Régie met sur pied des mesures visant à diminuer la consommation d’eau. Cette année, nous rééditons le feuillet Conseils pratiques pour économiser l’eau potable à la maison qui sera disponible sur les sites internet des trois villes ainsi que dans les présentoirs des édifices municipaux » mentionne M. François Gamache, maire de Saint-Amable et 2e vice-président de la Régie.

« Nous avons aussi un programme de remboursement pour encourager les citoyens à remplacer leur toilette standard par une toilette à faible débit. Jusqu’à maintenant une centaine de demandes de remboursement ont été accordée», a-t-il ajouté.

 Il faut se rappeler qu’une toilette standard utilise en moyenne 13 litres par chasse d’eau, allant parfois jusqu’à 20 litres. Une toilette à faible consommation d’eau potable n’utilise que 6 litres ou moins, selon le modèle. Le remplacement de 3 300 toilettes sur notre territoire permettrait d’alimenter en eau potable 750 personnes de plus sur le territoire desservi par la RIEP avec la capacité actuelle de traitement. L’économie annuelle d’eau est évaluée à 118 050 000 litres ou l’équivalent de 2 300 piscines hors terre.

 Le maire Gamache invite tous ceux qui planifient une rénovation prochaine de leurs salles d’eau à profiter de ce programme.

En situation d’urgence, bien s’informer

De plus en plus, nos étés nous ramènent des périodes de canicule qui pourraient obliger la RIEP à interdire aux citoyens de ne pas utiliser l’eau à l’extérieur et même peut-être à ne pas la consommer.

Nous avons connu en août 2012 une alerte qui aurait pu nous amener à interdire complètement la consommation de l’eau potable. Nous avons interdit l’utilisation de l’eau à l’extérieur seulement, car, nous avons réagi promptement au problème.

« En toutes saisons, nous sommes dépendants des conditions climatiques qui ont des effets négatifs sur notre source d’approvisionnement, le fleuve. J’invite toute notre population à demeurer vigilants lorsqu’une ville, ou les trois villes ensemble, demanderont un effort de réduire ou de ne pas consommer l’eau du robinet  lorsqu’une alerte sera donnée. Toutes les mesures palliatives font partie du plan des mesures d’urgence de nos villes », ajoute la présidente Suzanne Roy.

Advenant une interdiction totale ou un avis potentiel d’ébullition d’eau, un message apparaîtra durant la période de restriction sur des panneaux installés aux entrées de ville ou de quartiers ciblés par le problème. Chaque ville a développé son système d’information en période d’urgence.  À Sainte-Julie, le système d’appels automatisés entrera en fonction pour laisser un message dans chaque foyer au moment de l’interdiction ainsi qu’au moment du rétablissement de la situation.

« Je tiens à rassurer nos concitoyens que cette information est diffusée à titre préventif, mais que ces avis n’arrivent que très rarement. Les citoyens peuvent se tenir informés en consultant régulièrement les sites Internet de leur ville », a-t-elle conclu.

 RAPPEL DES RÈGLEMENTS D’UTILISATION DE L’EAU POTABLE EN ÉTÉ

Remplissage des piscines

Le règlement stipule que le remplissage des piscines est autorisé, en tout temps, du lundi au vendredi et doit être effectué sous la surveillance de l’occupant afin d’éviter tout débordement ou consommation excessive. En mai seulement, le remplissage et la mise à niveau des piscines seront permis les samedis de mai pour les adresses civiques paires et les dimanches de mai pour les adresses civiques impaires.

Pour l’installation d’une piscine neuve durant la fin de semaine, les villes autorisent un déversement d’eau maximum de 18 pouces de profondeur pour empêcher l’affaissement de la toile. Il faut attendre au lundi suivant pour combler la différence, tel que le règlement l’exige.

Arrosage

L’arrosage des pelouses est autorisé entre 20 h et 22 h (entre 22 h et minuit pour l’arrosage avec système automatique) selon l’horaire suivant :

-       Propriétés dont le numéro est pair, autorisé les lundis et jeudis

-       Propriétés dont le numéro est impair, autorisé les mardis et vendredis

-       Interdit les mercredis, samedis et dimanches

Concernant les systèmes automatiques intégrés de conduites souterraines initiés par une minuterie, il est important de noter que les heures d’utilisation sont fixées de 22 h à minuit. Il est donc interdit d’arroser la pelouse entre 20 h et 22 h avec de tels systèmes.

L’arrosage des jardins, potagers, fleurs et arbustes est autorisé en tout temps s’il est effectué au moyen d’un boyau muni d’un dispositif d’arrêt qui doit être activé lorsque le boyau d’arrosage est inutilisé.

Ceux qui désirent effectuer de nouvelles plantations doivent se procurer un certificat d’autorisation auprès de leur municipalité.

Lavage

Le lavage des véhicules et des parois extérieures de bâtiments est autorisé en tout temps si le boyau d’arrosage est muni d’un dispositif d’arrêt qui doit être activé lorsque le boyau d’arrosage est inutilisé.

Le lavage des entrées de garage, des trottoirs et des allées est strictement interdit, sauf lorsque des travaux majeurs d’aménagement paysager sont en cours de réalisation.

Des amendes seront données si nécessaire afin de faire respecter la réglementation.

Prévention

En suivant quelques règles simples de prévention, nous pouvons réduire considérablement notre consommation d’eau potable. Voici quelques suggestions :

  •        Réparer les conduites d’eau, soupapes, robinets et autres appareils permettant l’utilisation de l’eau potable
  •        Refroidir l’eau au réfrigérateur plutôt que de la laisser couler du robinet
  •        Éviter de laisser ruisseler l’eau dans la rue ou sur une propriété avoisinante
  •        L’herbe coupée à 6 cm retient mieux l’humidité et diminue le besoin en arrosage
  •        Utiliser le balai pour nettoyer l’entrée d’auto
  •        Utiliser une toile solaire pour diminuer l’évaporation de l’eau de la piscine

 Portrait de la consommation des partenaires de 1999 à 2012

Variation de la production maximale journalière de 2008 à 2012

Date affiché: 
9 Mai 2013
CITOYENS     ACTIVITÉS     INVESTISSEURS     PORTRAIT  
Offres d'emploi Plan du site URGENCE Pour nous joindre Administrer
Copyright - Tous droits réservés 2011