Le 350e anniversaire de l’arrivée du régiment Carignan-Salières souligné à Varennes

Dans le cadre des Journées de la Culture le 26 septembre dernier, plusieurs personnalités et citoyens se sont réunis afin de souligner le 350e anniversaire de l’arrivée du régiment Carignan-Salières en Nouvelle-France.  

L’événement qui se déroulait au parc de la Commune, en bordure du fleuve Saint-Laurent, a débuté par un exposé historique prononcé par le personnage René Gaultier de Varennes, lieutenant de la compagnie Laubias, arrivé en Nouvelle-France le 14 septembre 1665, à bord de La Justice. Père fondateur de Varennes, il a raconté la décision du roi de France, Louis XIV, d’envoyer 1300 soldats en Nouvelles-France pour combattre les Iroquois puis leur concéder des terres le long du fleuve. L’envoi des Filles du Roy dans le but d’aider au peuplement de la colonie française en Amérique a également marqué cette histoire. Une trentaine de Varennois, descendants des familles de ces soldats étaient présents à la commémoration et se sont vu remettre un certificat de descendance officiel. Quinze lieutenants et soldats ont été répertoriés et figurent maintenant sur un panneau d’interprétation qui souligne l’importance du régiment de Carignan-Salières et des Filles du Roy dans le développement de la colonie, mais aussi de Varennes. 

Accompagné du député de Verchères, Stéphane Bergeron, du président de la Société d’histoire de Varennes, Jacques Dalpé et de collègues du conseil municipal, le maire de Varennes Martin Damphousse a rappelé l’importance pour les élus d’investir en culture, en art et pour la préservation du patrimoine local.  

Nouvelle œuvre d’art publique au parc de la Commune 

La cérémonie fut couronnée par le dévoilement d’une toute nouvelle œuvre d’art publique créée pour souligner l’arrivée du régiment Carignan-Salières à Varennes. Aménagée au parc de la Commune, l’œuvre Point d’ancrage a été réalisée par l’artiste et concepteur Michel Chayer avec la collaboration de Gilles Nadeau, artisan. Ce majestueux banc public réfère aux flots du fleuve Saint-Laurent qui jadis fut la porte d’entrée de nos ancêtres et qui demeure aujourd’hui le témoin de notre histoire. Conçue de poulies, de mats, de cordages et de gréements, l’œuvre rappelle le tangage des navires et invite à la contemplation du moment présent. La fabrication et l’installation de cette œuvre ont été rendues possibles grâce à la généreuse implication des entreprises Acier Picard et Grues N’Rik.

groupe certificatbalançoire
Date affiché: 
6 Oct 2015
CITOYENS     ACTIVITÉS     INVESTISSEURS     PORTRAIT  
Offres d'emploi Plan du site URGENCE Pour nous joindre Administrer
Copyright - Tous droits réservés 2011