Services Activités La Ville

L’Obiciculture prend forme à Varennes pour le 350e anniversaire

Citoyens

Treize aménagements paysagers répartis sur l’ensemble du territoire de la ville présentent la symbiose de la nature et des objets du quotidien. Une nouveauté créée spécialement pour le 350e anniversaire de Varennes qui démontre que le temps fait son œuvre.

Les citoyens et les visiteurs pourront croiser sur leur chemin les sites d’emplacement d’Obiciculture ou les découvrir point par point à l’aide de la carte téléchargeable sur le site Internet de la Ville de Varennes. Une promenade de quatre kilomètres englobant le Vieux-Varennes et le secteur commercial du boulevard René-Gaultier offrent la possibilité d’observer neuf des treize sites aménagés. Les autres emplacements se situent à proximité des entrées de la ville.

« Nous vous invitons à revisiter les sites d’Obiciculture régulièrement. Au fil des mois, les végétaux submergeront les objets usuels récupérés par l’horticultrice de la Ville de Varennes et les couleurs de la flore gagneront en expressivité », affirme le maire Martin Damphousse.

Chaque site d’Obiciculture infuse sa thématique. Par exemple, à l’entrée du parc de la Commune, l’aménagement paysager intitulé La pêche sur le fleuve met en valeur les Chaloupes Verchères qui se distinguent par leur couleur verte, grise et rouge. En se dirigeant vers la Maison Saint-Louis, l’exposition d’équipement équestre rappelle que le bâtiment d’origine en brique rouge a servi d’écurie pour les chevaux du curé Joseph Charrette au début du siècle dernier. Sur le terrain de la Bibliothèque de Varennes, l’aménagement fait hommage aux histoires qui nous font voyager dans des univers aussi excentriques que celui d’Alice aux pays des merveilles. Enfin, l’aménagement des tracteurs mis en place sur le terrain des ateliers municipaux fait éloge aux métiers traditionnels et plus particulièrement à celui de l’agriculture qui a façonné l’histoire et le paysage varennois.

L’Obiciculture est un mot graphique inventé par le comité des employés de la Ville de Varennes pour les festivités de son 350e anniversaire. Il fait référence à des objets anciens ou communs envahis par des végétaux dans des espaces publics. Obici est un mot latin qui signifie « objet à être exposé ».

La Ville de Varennes souhaite remercier Alain Hébert pour le prêt de ses tracteurs antiques et opérationnels qui peuvent être observés aux ateliers municipaux.

Pour découvrir l’emplacement de l’ensemble des sites d’Obiciculture et leur thématique, rendez-vous sur https://ville.varennes.qc.ca/evenements/obici-culture

Crédit photo : Simon Lanciault